Menu Fermer

Allumage traditionnel du feu Partie I : Comment faire du feu avec du silex et de l’acier

Le silex n’est pas vraiment une roche unique, c’est plutôt une famille lâche de roches à environ huit sur l’échelle de dureté de Mohs. Les cherts et les silex sont multicolores, selon leur contenu chimique et varient en dureté.

J’utilise le chert du Niagara parce qu’il est facile à trouver dans ma région – plusieurs zones non glaciaires ont des gisements de chert faciles à récolter. Le silex idéal pour faire jaillir une étincelle a un bord aigu et tranchant qui mordra dans l’acier. Le silex doit parfois être  » taillé « , c’est-à-dire cassé avec un marteau ou un autre silex pour obtenir le bord adéquat. Un galet de silex rond ne fonctionnera pas tant qu’il ne sera pas correctement taillé.

Pierre de silex faisant des étincelles.

C’est une idée fausse courante que les particules de silex font l’étincelle. Cela est dû au fait que la personne moyenne voit le petit silex foncé dans un briquet jetable, et la roue en acier qui ne s’use pas, alors que le silex le fait. Il ne s’agit pas du véritable silex, mais d’un composé de cérium et de fer qui brûle lorsqu’il est rayé.

Le véritable silex lui-même ne produit pas d’étincelle. C’est plutôt la forte pression exercée sur l’acier qui fait qu’une petite boucle d’acier se détache et s’enflamme. Pour comprendre pourquoi l’acier s’enflamme, pliez un cintre encore et encore au même endroit. Bientôt, il sera si chaud que vous ne pourrez plus le toucher. Cette énergie réchauffe le métal. Maintenant, imaginez que vous mettez toute la force de votre coup vers le bas dans un flocon microscopique de métal. Bien sûr que ça brûle !

L’acier

Des ustensiles en acier sont exposés.Un bon acier est fait d’un acier à outils à haute teneur en carbone. Mon préféré est le W1, un acier à outils trempé à l’eau que je trempe à l’huile pour l’amener à la dureté adéquate. Une fois trempé dans l’huile, il est suffisamment dur pour résister à la pression du silex, à l’exception du petit morceau qui s’enflamme. Un acier correctement traité devrait produire des milliers d’étincelles, voire des millions, avant d’être perdu. Vous ne l’userez certainement pas. Si l’acier devient trop chaud, il faut le tremper à nouveau avant de pouvoir l’utiliser à nouveau.

Acier en forme de C.

La forme de l’acier est une préférence personnelle. Les aciers en forme de C, qui ont à peu près la forme de la lettre « C », sont les plus courants.

Acierge en forme de U.

Les aciers en forme de U sont souvent utilisés par les personnes qui ont de grandes mains et qui ne peuvent pas les mettre confortablement dans un acierge en forme de C. Ils s’utilisent tous deux de la même manière.

La toile à charbon

Vous pouvez faire des étincelles toute la journée sans provoquer ne serait-ce qu’un brin de fumée si vous ne donnez pas à vos étincelles un terrain heureux et fructueux sur lequel s’allumer. Le meilleur matériau pour allumer un feu est le tissu carbonisé, qui est simplement un tissu de lin ou de coton qui a été brûlé dans un environnement pauvre en oxygène (comme la petite boîte de conserve de l’illustration ci-dessus). Un petit trou percé sur le dessus permet à la fumée et à la pression de s’échapper sans que l’oxygène ne brûle complètement le tissu.

Pour fabriquer du tissu carbonisé, remplissez une petite boîte hermétique avec des pièces de lin ou de coton d’environ 2 pouces carrés. Placez la boîte sur quelques charbons chauds dans une cheminée ou un feu de camp et laissez-la cuire pendant au moins 20 minutes, ou jusqu’à ce que la fumée s’estompe par le trou que vous avez percé sur le dessus. Laissez-la refroidir complètement et ne l’ouvrez pas avant plusieurs heures ou même toute la nuit – le tissu prendra feu et se réduira en cendres.

Une fois que vous avez du tissu carbonisé, il vous faut…

Un amadou

Un amadou placé dans la main de l'homme.'s hand.
Tout le monde sait ce qu’est un amadou. C’est tout ce qui brûle si une étincelle se pose dessus – peluche de sèche, herbe sèche, peu importe. Trouver de l’amadou sec est un autre article en soi, et il y a beaucoup d’endroits pour le faire, mais le succès dépend tellement du terrain dans lequel vous êtes que cela ne vaut pas la peine d’en parler ici. Ce dont il vaut la peine de parler, c’est d’un substitut léger et portable : l’étoupe.

L’étoupe est fabriquée à partir de fibres de jute, la même chose que les sacs de gunnys. Il est normalement martelé dans les coutures d’un bateau en bois comme une sorte de calfeutrage primitif. Un peu d’étoupe se transforme facilement en un petit nid, qui peut accueillir votre tissu carbonisé une fois qu’il porte une étincelle. Il est disponible en ligne dans de nombreux endroits ; une livre vous coûtera environ 7 $ et durera des années.

Technique

C’est assez simple, en fait. Tout d’abord, assurez-vous que votre amadou est préparé et prêt à accepter votre tissu de charbon. Faites un nid comme indiqué, et placez-le à un endroit où vous pouvez l’atteindre facilement. Votre lit de feu devrait être déjà préparé avec du bois d’allumage et du combustible, et prêt à accepter votre amadou brûlant.

Un homme tenant un silex et un morceau de tissu dans sa main.

Maintenant, placez un petit morceau de tissu carbonisé sur le dessus du silex comme indiqué. Le but est de raser une toute petite bande de métal qui brûlera et atterrira sur le tissu carbonisé. En frappant le silex à un angle d’environ 30 degrés, vous devriez créer une ou deux étincelles, qui feront rougeoyer la toile à l’endroit où elles se posent. Cela se produit souvent sur le bord du tissu et est difficile à voir en plein soleil. Si une étincelle se pose sur le tissu carbonisé, attendez et soufflez doucement dessus jusqu’à ce que vous voyiez un croissant lumineux ou rien. Si rien, recommencez à frapper.

Si vous avez bien un morceau de tissu charbonneux qui brille, super ! Repliez-le sur lui-même et soufflez doucement pour encourager l’étincelle à se propager. Voici la chose merveilleuse à propos de l’allumage d’un feu de cette façon – le meilleur moment pour le faire est dans le vent, où les allumettes sont rapidement soufflées. En fait, plus le vent est fort, plus votre braise se consumera rapidement. Placez le charbon incandescent dans le nid d’amadou préparé et repliez-le soigneusement sur lui-même. N’oubliez pas que vous avez toujours besoin d’oxygène là-dedans.

L'amadou se consume.

En soufflant doucement, vous verrez des volutes de fumée s’échapper du fagot. Parfait. Continuez à souffler, et très vite – POOF ! vous serez prêt à allumer un feu.

Avec de la pratique, vous serez en mesure d’allumer des feux de façon constante et souvent plus rapidement qu’avec les méthodes conventionnelles, surtout dans des conditions défavorables. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à commenter, et je répondrai du mieux que je peux.

Lisez la deuxième partie : le feu à partir de la friction.

Darren Bush est le propriétaire et l’évangéliste en chef du pagayage de Rutabaga, mais il est aussi un forgeron amateur, un tireur à l’arc long et un aficionado des compétences primitives. Il pense que les compétences primitives sont très sous-évaluées dans la société moderne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *