Menu Fermer

Entropion

Alétiologie

Rotation vers l’intérieur du tarse et du bord de la paupière, entraînant le contact des cils avec la surface oculaire

La plupart des cas ont une seule étiologie, mais certains sont multifactoriels

Involutionnelle (liée à l’âge)

  • Cause la plus courante de l’entropion, affecte la paupière inférieure (se produit chez environ. 2 % de la population âgée)
  • peut être intermittente
  • résulte d’une combinaison de dégénérescences liées à l’âge
    • Laxité horizontale de la paupière résultant de l’amincissement et de l’atrophie du tarse et des tendons canthals
    • faiblesse des rétracteurs de la paupière inférieure
    • Surpassement du préseptal sur la partie prétarsienne du muscle orbiculaire, au niveau du bord de la paupière. Cela entraîne une rotation vers l’intérieur de la plaque tarsienne lors de la fermeture de la paupière
  • Cicatriciel

    • des cicatrices sévères et une contraction de la conjonctive palpébrale tirent le bord de la paupière vers l’intérieur (blépharite chronique, pemphigoïde cicatricielle oculaire, syndrome de Stevens-Johnson, trachome, brûlures chimiques, complication post-opératoire)

    Spastique

    • causée par la contraction spastique du muscle orbiculaire déclenchée par une irritation oculaire (y compris la chirurgie) ou due à un blépharospasme essentiel. Se résout généralement spontanément une fois que la cause a été supprimée

    Congénitale

    • Très rare entropion de la paupière inférieure dû à une mauvaise fixation des muscles rétracteurs sur le bord inférieur de la plaque tarsienne

    Facteurs prédisposants

    Les changements dégénératifs liés à l’âge-.liés à l’âge dans la paupière
    Maladie cicatrisante sévère affectant la conjonctive tarsale
    Irritation oculaire ou chirurgie antérieure

    Symptômes

    Sensation de corps étranger, irritation
    Rouge, larmoyant
    Vision floue

    Signes

    Perturbation de l’épithélium cornéen et/ou conjonctival par abrasion par les cils (large gamme de sévérité)
    Hyperémie conjonctivale localisée
    Laxité de la paupière (involutional entropion)
    Conjunctival scarring (cicatricial entropion)
    Absence of lower lid crease (congenital entropion)
    Distraction test

    • if lower lid can be pulled >6mm from globe, it is lax
    • positive test indicates canthal tendon laxity

    Snap-back test

    • with finger, pull lower lid down towards inferior orbital margin
    • release: lid should snap back
    • lid slow to return to its normal position: indicates poor orbicularis tone

    Test of Induced Entropion (TIE-2 test)

    • ask patient to look down
    • hold upper lid up as high as possible
    • ask patient to close the eyes as tightly as possible
    • The TIE-2 test is positive if this provokes an intermittent lower lid
      entropion

    Differential diagnosis

    Eyelid retraction (e.g. Graves’ disease):

    • retracted upper or lower lid causes the lashes to be hidden by the resulting fold of lid skin, resembling entropion

    Distichiasis:

    • congenital additional row of lashes at the meibomian gland orifices

    Trichiasis:

    • lashes arise from normal position but are misdirected towards the cornea, secondary to inflammation

    Dermatochalasis:

    • degenerative condition, common in the elderly, leading to baggy appearance due to redundant lid skin and protrusion of orbital fat. Misdirection of lashes of upper lid may resemble entropion

    Epiblepharon:

    • congenital condition in which a fold of skin and muscle extends horizontally across the lid margin causing the lashes to be directed vertically. Orientation of tarsal plate normal. Habituellement asymptomatique et se résout avec l’âge

    Gestion par l’optométriste

    Les praticiens doivent reconnaître leurs limites et, si nécessaire, demander des conseils supplémentaires ou référer le patient ailleurs

    Non pharmacologique

    Fixer la paupière à la peau de la joue, de manière à l’éloigner du globe, peut apporter un soulagement temporaire (en particulier pour l’entropion involutif ou spastique)
    L’épilation des cils peut être effectuée lorsque le trichiasis est localisé (par exemple dans l’entropion cicatriciel)
    (GRADE* : Niveau de preuve=faible, Force de la recommandation=forte)

    Lentille de contact thérapeutique (bandage) pour protéger la cornée des cils
    (GRADE* : Niveau de preuve=faible, Force de la recommandation=faible)

    Pharmacologiques

    Lubrifiants oculaires pour les symptômes liés à l’insuffisance ou à l’instabilité lacrymale (gouttes à utiliser pendant la journée, pommade non médicamenteuse à utiliser au coucher)
    NB Les patients sous traitement médicamenteux au long cours peuvent développer des réactions de sensibilité qui peuvent être aux principes actifs ou aux systèmes de conservation (voir le guide de prise en charge clinique de la conjonctivite médicamenteuse). Ils devraient passer à des préparations sans conservateur
    (GRADE* : Niveau de preuve=faible, Force de la recommandation=forte)

    Catégorie de prise en charge

    B1 : Prise en charge initiale (y compris médicamenteuse) suivie d’une orientation systématique
    L’entropion congénital ne se résout pas spontanément et le risque de complications cornéennes graves nécessite une orientation vers un traitement rapide

    Possibilité de prise en charge par un ophtalmologiste

    Le choix de l’intervention chirurgicale dépend de la ou des causes sous-jacentes

    Une intervention chirurgicale est indiquée si l’un des éléments suivants persiste :

    • ocular irritation
    • recurrent bacterial conjunctivitis
    • reflex tear hypersecretion
    • superficial keratopathy
    • risk of ulceration and microbial keratitis

    There is evidence that the combination of horizontal and vertical eyelid tightening is an effective treatment for involutional entropion

    Evidence base

    *GRADE: Grading of Recommendations Assessment, Development and Evaluation (www.gradeworkinggroup.org)

    Sources of evidence

    Boboridis KG, Bunce C. Interventions for involutional lower lid entropion. Cochrane Database Syst Rev. 2011;(12):CD002221

    Hintschich C. Correction of entropion and ectropion. Dev Ophthalmol. 2008;41:85-102

    Kennedy AJ, Chowdhury H, Athwal S, Garg A, Baddeley P. Are you missing an entropion? The Test of Induced Entropion 2. Ophthal Plast Reconstr Surg 2015;31/6:437-9

    Résumé en langage clair

    L’entropion est une affection dans laquelle le bord de la paupière (généralement la paupière inférieure) s’enroule vers l’intérieur, de sorte que les cils touchent la surface de l’œil. La cause la plus fréquente est la perte d’élasticité et de tonus musculaire des paupières, qui fait partie du processus de vieillissement. Elle peut également survenir si la paupière est cicatrisée à la suite d’une inflammation ou d’une blessure. Dans de nombreux pays du monde, l’entropion se produit comme une complication d’une infection répétée par l’agent du trachome (Chlamydia trachomatis).

    L’œil affecté devient irritable, rouge et larmoyant, et la vision peut être floue. L’optométriste pourra voir l’effet du frottement des cils sur la surface de l’œil et pourra peut-être en déterminer la cause. Le fait de coller le bord de la paupière à la peau de la joue peut apporter un soulagement temporaire, tout comme l’ablation des cils ou la pose d’une lentille de contact en bandage pour protéger la surface de l’œil du contact avec les cils. Les patients peuvent être aidés par des larmes artificielles et des pommades non médicamenteuses. Ces mesures ne permettent pas de guérir l’affection, c’est pourquoi les patients sont souvent adressés systématiquement à l’ophtalmologiste pour envisager une intervention chirurgicale, généralement sous anesthésie locale, qui peut résoudre le problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *