Menu Fermer

Introducing the Atlas Obscura Podcast

Si vous avez entendu parler de l’ampoule de Dendera et que vous voulez voir de près le célèbre relief, vous devrez visiter la crypte souterraine du temple d’Hathor au complexe du temple de Dendera à Qena, en Égypte. Si vous recherchez une expérience à couper le souffle, ce temple vieux de 2 000 ans et magnifiquement complexe est à ne pas manquer.

Le temple d’Hathor est l’un des temples les mieux préservés de toute l’Égypte. Il y a trois temples à voir dans le complexe : le temple des naissances à l’avant, le temple d’Isis derrière le temple principal, et le temple principal dédié à Hathor. Il y a également une piscine sacrée que vous pouvez encore explorer. Elle est vide cependant ; désolé, pas de baignade.

Les couleurs vues dans l’ensemble des temples sont originales, et étonnamment vibrantes si l’on considère que l’intérieur était autrefois couvert de suie par les Bédouins et autres peuples du désert en quête d’asile. Ils utilisaient les temples comme abris, allumant des feux pour cuisiner et se réchauffer. Le complexe du temple étant à moitié recouvert de sable du désert, la suie s’accumulait facilement au sommet. Pour montrer la quantité de suie qui devait être nettoyée, les archéologues ont choisi des bandes de plafond dans chaque temple pour les laisser couvertes de suie à titre de comparaison. Le nettoyage de la suie et de tout le sable qui ensevelissait les temples était un travail fastidieux qui a duré des années.

Le complexe de temples affiche des influences des souverains égyptiens, grecs et romains. Il y avait également une église chrétienne copte sur les lieux près du temple d’accouchement à un moment donné. Le temple principal a été construit par Ptolémée XII et presque achevé par la reine Cléopâtre VII, vers 54 à 20 avant notre ère. Il existe des preuves de temples et d’autres structures qui remontent jusqu’à 2500 avant notre ère.

Hathor est la déesse du ciel égyptienne de l’amour sexuel, de la fertilité, de la musique et de la danse. On dit aussi qu’elle est la déesse de la naissance et de la maternité. Elle est souvent représentée comme le pendant d’Horus. En fait, Hathor se traduit par « Maison d’Horus ». À l’intérieur de la crypte souterraine, sur le même mur en relief que la célèbre ampoule de Dendera (juste à droite de celle-ci) se trouve la représentation la plus détaillée d’Horus découverte à ce jour. Pour accéder à la crypte, il faut se mettre à quatre pattes pendant un certain temps. En fait, il faut descendre un escalier raide, se retourner, se mettre à genoux et reculer pour ne pas se cogner la tête. Si vous êtes de petite taille, ça aide.

Le temple est une merveille à explorer. Chacune des salles est aussi minutieusement décorée que le Grand Vestibule, la salle de l’entrée principale bordée de 24 colonnes. Le plafond du Grand Vestibule est un hommage à Nout (Newt), déesse du ciel. Au-delà se trouvent des antichambres avec des cryptes, des salles de chapelle et un sanctuaire. Il y a un couloir de chaque côté de la deuxième antichambre. Le couloir pour monter au sommet du temple est une spirale, tout comme un oiseau monterait, tandis que le couloir pour quitter le toit est un chemin droit vers le bas, tout comme un oiseau plongerait. Il s’agit d’un hommage à Horus.

Au sommet de la structure, il y a un petit temple qui était utilisé pour les rituels d’accueil du soleil levant, ainsi qu’une autre antichambre, appelée la chapelle d’Osiris. À l’intérieur de cette chapelle, l’une des pièces abrite un relief unique au plafond, appelé le zodiaque de Dendera. Il est considéré comme la seule « carte » complète du ciel de l’Égypte ancienne. Celle du temple d’Hathor est toutefois une réplique. Le véritable Zodiaque de Dendérah est exposé au Louvre à Paris, en France.

Le temple d’accouchement est également décoré de manière complexe, et des reliefs sur le côté représentent les naissances de dieux et de pharaons égyptiens. Il est positionné à l’avant du complexe, en face d’une exposition d’anciennes statues et de morceaux de colonnes partielles trouvés lors des fouilles. Le temple de la déesse Isis est situé derrière le temple principal, près de la piscine sacrée. Il est petit et moins décoratif, mais vaut tout de même le coup d’œil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *