Menu Fermer

Maria Luigia

Son Altesse impériale et royale Maria Luisa Leopoldine Franziska Theresia Josepha Lucia, princesse impériale et archiduchesse d’Autriche, princesse royale de Hongrie et de Bohême, princesse de Toscane, duchesse de Parme, Plaisance et Guastalla est la fille de François II, empereur du Saint Empire romain germanique et de sa seconde épouse, Marie-Thérèse des Deux-Siciles.
En 1810, Marie Louise épouse Napoléon Bonaparte. Un mariage destiné à lier l’Empire autrichien de son père au Premier Empire français de son mari. L’impératrice a un fils en 1811, Napoléon François Joseph Charles Bonaparte, stylisé roi de Rome puis duc de Reichstadt.
Après l’abdication de Napoléon, Marie-Louise et son fils fuient Paris pour Blois puis Vienne où elle reste jusqu’en 1814, date à laquelle le traité de Paris lui donne les duchés de Parme, Plaisance et Guastalla pour sa vie seulement, les détails de qui deviendra duc de Parme après sa mort n’étant pas précisés. En 1817, un traité est signé, laissant les duchés aux Bourbons.
Quatre mois après la mort de Napoléon, en 1821, Marie Louise épouse morganatiquement son amant, Adam-Adalbert, comte et seigneur de Neipperg (1775-1829). Le couple a eu deux enfants hors mariage : Albertine, comtesse de Montenuovo (1817-1867) et
Wilhelm Albrecht, comte de Montenuovo, créé plus tard prince de Montenuovo (1819-1895). Le couple eut égalementMarie-Louise eut une deuxième fille, Mathilde, comtesse de Montenuovo, en 1822.

Après la mort de Neipperg, Marie-Louise épousa morganatiquement, en 1834, son grand chambellan, Charles-René, comte de Bombelles (1785-1856).
Elle décède en décembre 1847 à Parme et son statut de duchesse de Parme et de Plaisance passe au prince Charles de Parme, petit-fils du dernier duc de Parme régnant.

C’est la première fois que Marie-Louise se marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *