Menu Fermer

Napoléon était-il court ?

"Napoleon Crossing the Alps" oil on canvas by Jacques-Louis David, 1800; in the collection of Musee national du chateau de Malmaison.

De Rocker/Alamy

Au début du XIXe siècle, Charles IV, roi d’Espagne, commande à l’artiste prééminent Jacques-Louis David de commémorer par une peinture la campagne réussie de Napoléon contre l’Autriche à la bataille de Marengo. L’œuvre achevée de David, Napoléon traversant les Alpes (1801), représente le général assis à califourchon sur un étalon cabré sur une falaise rocheuse. Ses cheveux et sa cape flottent théâtralement dans le vent tandis qu’il regarde sévèrement le spectateur et fait des gestes vers le sommet, semblant appeler ses troupes. Lorsque Napoléon a vu ce portrait fringant, il a été flatté et a demandé à David d’en peindre trois autres exactement comme celui-ci. Napoléon n’était pas étranger à la propagande. Il savait qu’il était important de façonner, voire de magnifier, sa réputation, et il a notamment censuré la presse française lorsqu’il était empereur et dicté l’histoire de sa vie pendant son exil. Pourtant, il y a un aspect particulièrement embêtant de son héritage que Napoléon n’a pas pu contrôler : la rumeur selon laquelle il était petit. La rumeur était répandue de son vivant et a persisté des siècles après sa mort. Au XXIe siècle, les gens ne sont peut-être pas capables de dire exactement pourquoi Napoléon était si important, mais ils peuvent généralement dire qu’il était petit. Hélas, la seule chose dont tout le monde se souvient à propos de Napoléon n’est probablement même pas vraie !

Napoléon était appelé Le Petit Caporal, mais ce surnom, traduit par  » le petit caporal « , n’était pas destiné à refléter sa stature. Il s’agissait d’un terme d’affection de la part de ses soldats. En effet, de nombreuses peintures françaises contemporaines, dont le portrait équestre de David, suggèrent que le général n’était pas petit mais de stature moyenne. Dans cette peinture, il semble au moins être proportionné à son cheval, mais il n’y a pas d’autres figures humaines à proximité auxquelles le spectateur peut se référer. Les autres portraits de Napoléon réalisés par David n’offrent pas non plus beaucoup de points de comparaison : dans la majestueuse Consécration de l’Empereur Napoléon et le Couronnement de l’Impératrice Joséphine le 2 décembre 1804 (1806-07), la plate-forme en gradins d’où Napoléon couronne son épouse empêche toute comparaison avec d’autres figures, tandis que L’Empereur Napoléon dans son cabinet de travail aux Tuileries (1812) représente le sujet debout, seul devant un bureau. Les œuvres d’artistes contemporains le montrent également seul ou assis. Une œuvre d’Antoine-Jean Gros, élève de David, offre cependant un groupe de personnages sur le même plan avec lequel on peut comparer le général. Napoléon Bonaparte visitant les pestiférés à Jaffa, 11 mars 1799 (1804), commandée par Napoléon, représente un épisode de sa campagne d’Égypte au cours duquel il a rendu visite à ses troupes pestiférées dans un hôpital de fortune. En touchant l’une des victimes, Napoléon défie les hommes qui l’entourent et qui portent des mouchoirs à leur visage. Il apparaît non seulement héroïque mais aussi moyen ! Tous les hommes qui se tiennent près de lui semblent avoir à peu près la même taille.

Les Anglais, cependant, n’ont pas été aussi généreux : leurs artistes ont dépeint Napoléon comme diminutif. Vers 1803, le célèbre caricaturiste James Gillray introduit le personnage de « Little Boney », qui ressemble à un Napoléon enfantin. Au début, Gillray semble mettre l’accent sur l’insolence : dans « Maniac ravings-or-Little Boney in a Strong fit », Napoléon est représenté en pleine crise de colère, renversant des meubles, se plaignant de la « nation britannique » et des « journaux de Londres », et criant « Oh Oh Oh. Vengeance ! Vengeance ! » Gillray jouait ensuite sur la juvénilité à travers la petitesse, Napoléon étant représenté portant d’énormes bottes et, comme l’a dit une source, « essayant de parler durement sous un énorme chapeau bicorne qui éclipse tout son corps. Ou s’efforçant de tirer une épée d’un fourreau peu maniable qui traînait sur le sol lorsqu’il marchait ». Bientôt, Napoléon est simplement dépeint comme étant de petite taille. Dans « The Empress’s wish or Boney Puzzled !! », un autre caricaturiste, Isaac Cruikshank, dépeint un Napoléon irrité qui fait environ la moitié de la taille de sa femme et de ses troupes. Un Bonaparte tout petit est ainsi devenu la norme de représentation de l’empereur dans les journaux anglais.

Bien qu’il soit difficile de dire si et pourquoi les Britanniques ont inventé le trope du Napoléon court, il y a une part de vérité dans la représentation de Cruikshank : Napoléon était probablement nettement plus petit que ses troupes. Plusieurs sources notent que ses gardes d’élite étaient plus grands que la plupart des Français, et que Napoléon avait donc l’apparence d’être plus petit qu’il ne l’était réellement. Pourtant, les interprétations du certificat de décès de Napoléon estiment que sa taille à sa mort se situait entre 1,58 et 1,7 mètre (5’2 et 5’7). Cet écart s’explique souvent par la disparité entre le pouce français du XIXe siècle, qui était de 2,71 cm, et la mesure actuelle du pouce, qui est de 2,54 cm. Certaines sources estiment par conséquent que Napoléon était probablement plus proche de 1,68 ou 1,7 mètre (5’6 ou 5’7) que de 1,2. Bien que cette fourchette puisse sembler courte au regard des normes du XXIe siècle, elle était typique du XIXe siècle, où la plupart des Français mesuraient entre 1,58 et 1,68 mètre. Napoléon était donc dans la moyenne ou plus grand, quelle que soit l’interprétation.

Bien que le certificat de décès de Napoléon semble suggérer qu’il était probablement plus grand que le Français typique du XIXe siècle, les caricatures anglaises, son surnom et d’autres ouï-dire ont laissé une impression durable que l’empereur était petit. Une impression qui a perduré jusqu’au 21e siècle et qu’aucune peinture héroïque de Jacques-Louis David n’a pu effacer.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *